Liège (Luik)

Liège un quart de siècle plus tard

Mon premier voyage en Belgique était pour visiter un ami à Embourg, Philippe Ebly, écrivain pour la jeunesse, qui m'a accueilli en septembre 1983. Je n'avais que peu de souvenir de la ville, si ce n'est le Palais des Princes Evêques qui n'a guère changé, mais le quartier lui, est en effervescence. A cette époque, j'avais visité les environs avec mon ami, Spa, et je pense le barrage dans les Hautes Fagnes, Barrage de la Gileppe dont j'ai le souvenir imprécis. Liège, en descendant à la gare "palais" est le coeur de la vieille ville. Il faut quand même bien dire que ce n'est pas simple de se repérer si on a qu'un plan rudimentaire. Mais il y a une succession de restaurants proche du Palais, en allant vers la vieille ville, c'est un moment de détente pour oser enfin arpenter les quelques 373 marches de la "montagne" de Bueren où vous pourrez (enfin) admirer un bon panorama de la ville.

Pour les amateurs d'histoire, la Cathédrale Saint Paul a en son sein un reliquaire de Charles le Téméraire. Mais revenons à la visite rapide de la ville, qui je n'en doute pas renferme d'autres trésors, d'où un second voyage programmé en février 2009. La Meuse est large et n'a rien à voir avec celle que l'on voit serpenter en France ou en Ardennes Belge, c'est un large fleuve sans charme particulier ici. L'animation des rues donne le ton de cette cité, on est entre le Palais et l'Opéra, et depuis l'Opéra on tourne à gauche pour emprunter des voies commercçantes piétonnes. C'est agréable, la ville est cosmopolite et a le don de donner un certain tonus malgré les longues distances à faire à pied. Liège renferme ses trésors cachés, il faut aller vers la rue ancienne "Hors Château" et ne pas hésiter à voir les petites ruelles, on y découvre parfois des objets hallucinants, comme ce vélo que l'on dirait... "à vapeur"!

Liège Guillemins

Mes souvenirs remontaient à septembre 1983, et j'avais juste fait un bref passage en 2006 à l'invitation de Philippe Ebly à Embourg où donc j'étais attendu à la gare que je n'avais pas reconnue. Et pour cause, l'ancienne gare a été démolie, elle est remplacée par la gare TGV avec une architecture futuriste que je vous laisserais seuls en juger. La rue Guillemins je l'ai retrouvée assez semblable, mais en 1983 je ne m'étais pas attardé dans ce quartier, j'étais allé vers le centre, voir le Palais des Princes Evêques. Autour de la gare, qui est encore en travaux, on peut se diriger vers un jardin botanique, assez déconcertant, rien ne donne envie d'y aller vraiment, peut être à cause de la saison. Alors on peut aller vers la Meuse, en traversant le pont du Roi Albert, on a une vue sur le Palais des Congrés, batiment assez moche, mais aussi sur le petit port, et les bords du fleuve où on a une idée de l'immensité de la ville, et de son architecture en dehors du centre historique. Comme en 1983, les abords de la gares sont un peu bizarre, des prostituées, en vitrine.... mais bon, le charme de la ville à mon sens se trouve en descendant à la gare de liège Palais.

 

19 votes. Moyenne 4.26 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 20/11/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site