Sensations en Belgique

Le voyageur français que je suis est soumis aux comparaisons de ses souvenirs, notamment du pays d'origine longuement parcouru, mais aussi des voyages en Europe et ailleurs, quelques pays africains par exemple. On ne peut comparer avec facilité, mais toutes les sensations en eveil, les souvenirs vivaces font que naturellement on ressent les choses différemment. La côte belge, et surtout Knokke montre l'étendue des plages de sables et le sentiment de liberté. Toujours en allant en direction de la Hollande par la plage, on rencontre des cyclistes, des familles entières qui se promènent en respectant la tranquilité, on est libre et personne ne dérange la quiétude que l'on vit ici. Ces plages à perte de vue me font penser au sud ouest de la France, on trouve également des dunes, et la propreté, notamment à Knokke donne le ton pour vivre pleinement et à plein poumons le bonheur absolu de se sentir libre et sans contrainte de la vie quotidienne et souvent polluée (bruit, odeurs, etc...) des villes. Marcher sur le sable et avancer doucement, cela prend des heures et on se laisse prendre au jeu, le temps est arrêté, on contemple les bateaux au loin, et ici ou là, des promeneurs sur le sable, des cavaliers comme sur la photo.

Les Ardennes belges dont je parle si souvent sont le point d'orgue de tous mes souvenirs en Wallonie, tout simplement car je connais la partie française, mes origines ardennaises font que j'aime ces contrées, et en Belgique, on trouve l'autre côté, celle qui manque et que l'on aime aller. La Meuse est le fleuve qui gagne Liège en passant par d'autres grandes villes belges mais en réalité, il y a la Meuse plus intime comme à Charleville en France, ses affluants comme la Semoy serpentent dans la Belgique, et invariablement je repense à Bouillon dont je suis tombé sous le charme, mais on peut parler du tombeau des géants, la légende que l'on trouve côté français sur la Semoy continue en Belgique. Les Ardennais, que ce soit de chaque côté de la frontière se ressemblent, plus discrets et plus distant de prime abord, ils n'en sont pas moins aimables, charmants, surtout si on se montre expansif, et désireux de montrer que l'on aime leur région. Cette partie de la Wallonie est ouverte au tourisme, mais pas au tourisme de masse, tout est encore authentique.

Les belges vivent tranquillement, ce sont des gens aimables, on aime à flaner que ce soit à Brugge ou à Gent oubien à Bruxelles, même si dans cette ville, capitale que l'on pourrait dire européenne, le climat est différent, les gens se divisent en deux, les gens pressés qui travaillent et que l'on côtoit dans les transports, et les touristes qui vont vers la Grand Place. Je n'ai rien trouvé de magique à Bruxelles, une capitale ne m'émerveille pas, mais c'est un avis très personnel, par contre j'ai ressenti des émotions à Gent et à Brugge, deux villes flamandes qui donnent un depaysement total.

Bienvenue chez les belges, bienvenue en Belgique, chaque saison mérite d'y faire un tour.

16 votes. Moyenne 4.06 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×