Van Rompuy

Les journées du patrimoine

C'est le week- end du 18-19 septembre et pour l'occasion, la SNCB offre le billet aller retour dans la journée pour 9 euros, ce qui permet de le rentabiliser en allant à l'autre bout du royaume par exemple, cette fois ce sera Eupen, dans la partie germanophone de la Wallonie, car la dernière visite de cette ville a été écourtée pour cause de mauvais temps. Après Arlon et précédemment Bouillon, c'est une nouvelle fois en Wallonie que le choix de visite a été programmé, mais bien-sûr, cela n'a rien à voir avec la situation actuelle de la Belgique, ce n'est pas une décision rythmée sur les querelles linguistiques et la formation du gouvernement, même si on ne peut que déplorer que Bart et Elio ne se soient pas entendu. Non, c'est juste que la Flandre a des tarifs hôteliers très chers en période estivale. Et puis beaucoup de monde cherchent à rejoindre la mer par temps chaud, c'est donc difficile de respirer alors que des familles complètes viennent par vague sur les côtes belges. Bien sûr cette année, le mois d'août n'a pas été chaud, alors il n'y avait pas d'attrait à aller en Flandre ou en Wallonie sous le pluie, ne restait donc que les villes, les plus grandes, donc Bruxelles ou Gent, ou encore Namur, mais bon, le plaisir est plus vif si on peut jouir d'un temps stable et bien profiter.

La stabilité, comme je l'ai suggéré précédemment , elle n'est pas l'actualité belge du moment. En général, je ne fais pas de distinction entre la Flandre et la Wallonie, ou Bruxelles, ou alors c'est sur le plan touristique, donc émotionnel,que me procure chaque parcelle de ces régions. Aujourd'hui, l'avenir de la Belgique est en jeu, et pourtant son histoire n'a pas à rougir des comparaisons avec d'autres pays européens, c'est un des pays fondateurs de l'Union, de nombreuses personnalités belges font et ont fait l'histoire de l'Europe. Le pays s'étend de la mer à la forêt d'Ardennes, la campagne, la ville, de jolies places, c'est aussi un pays libre, très en avance sur l'égalité, même si tout n'est pas rose, c'est un pays avec un potentiel, il ne suffit que de s'entendre suffisamment car chaque partie est condamnée à être le voisin de l'autre.

Les journées du patrimoine donneront comme chaque année la possibilité de visiter des lieux particulièrement inaccesssible habituellement, ou payantes, mais chacun peut profiter de ces journées à sa façon et faire battre le coeur de la Belgique. Donner du beaume au coeur à ceux et celles qui ne veulent pas la partition de la Belgique, royaume où Flamands et Wallons ont leurs places.

Pour Albert II, roi qui est certes âgé, l'instabilité de son pays est difficile à gérer, il fait de son mieux, avec les pouvoirs qui sont les siens pour le stabiliser et donner un gouvernement qui conviendra tant au nord qu'au sud. Le roi justement, fait partie du patrimoine, ce pays vit depuis près de deux siècles avec ses racines, son histoire, tout en regardant devant lui,.Devant, c'est l'avenir, et la Belgique préside l'Europe alors que le gouvernement est en affaire courante sous l'autorité d'Yves Leterme, avec un autre belge, président du conseil européen, Herman Van Rompuy.

Bonnes promenades en Belgique et continuons à soutenir le pays, chacun avec nos possibilités.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×