TEC

Les sorties du printemps

Le printemps tarde à s'installer dans notre pays, et comme les rayons de soleil sont rares, les habitants, les touristes se ruent vers la côte belge, et il est difficile d'obtenir des prix raisonnables si on souhaite y passer le week end. Cette année, avec fidèlité, c'est encore Ostende qui a été choisie, cette ville est encore agréable, mais les prix les moins chers pour se loger sont maintenant à Blankenberge. Il faut utiliser le tramway pour aller d'une station balnéaire à une autre, c'est le meilleur moyen si on est en train. Avec un peu de courage, c'est possible de marcher longtemps depuis Ostende, en direction de De Panne, sans trop s'en rendre compte on peut faire 20 km en marche de promenade le long de la mer, et il y a des bancs pour faire des pauses. Evidemment, il est bien difficile de faire la mer à la journée lorsque l'on est résidant du sud du pays, de la Province de Luxembourg, en voiture c'est peut-être assez facile, mais en train c'est plus que laborieux. La ligne Luxembourg Bruxelles est calamiteuse, jamais les trains sont ponctuels, et le trajet pour aller du sud au nord est de 4h30. C'est dommage qu'aucun accord n'a été trouvé entre les deux pays voisins, Luxembourg et Belgique pour améliorer le confort, la ponctualité et la rapidité sur cette ligne. Ce n'est pas faute de projets, mais aucun n'est réalisé par manque de volonté politique. C'est surprenant que le Luxembourg fait des travaux entre Bettembourg et Luxembourg avec les subventions de l'Europe et que ce n'est pas le cas entre Luxembourg et Bruxellles qui en a plus que besoin. Mais revenons à nos sorties de printemps, on aurait envie, quand on vit à la lisière du pays Lorrain, de la Gaume, de se détendre dans les villes ardennaises belges, comme Bouillon, hâvre de paix pour la journée ou un week end. Ce n'est qu'une demi heure de train. Mais le TEC (bus wallon) est devenu très cher, et le temps de trajet dissuade. Pourquoi ne pas combiner des billets trains+bus à de bons prix, pour faciliter les voyages dans le pays? et l'autre point qui dissuade ce sont les tarifs des hôtels, on peut en dire autant de la Flandre, surtout dès le retour des beaux jours, mais pourquoi une ville comme Bouillon ne peut proposer des chambres à des prix attractifs, la plupart des nuités déjà fort chères ne comprennent pas le petit-déjeuner. Malgré le billet week end de la SNCB, aucun autre prix n'est compétitif, avant il exisitait, une journée à la mer et aussi, une journée en Ardennes. La crise évidemment, mais aussi une bien mauvaise gestion du réseau et des trains belges. Pour s'en convaincre, il suffit d'en être un usager régulier, tout cela montre une certaine négligeance, pourtant les prix ne baissent pas, bien au contraire. Alors si on écarte ces choses là, on trouve toujours de bons moments de flâneries dans notre pays, si on aime la mer, elle est encore là pour nous faire oublier un hiver rigoureux dont on peine à sortir. Et pourquoi pas faire une offre de découverte du pays pour célébrer les vingt ans de règne d'Albert II?

A noter, tout de même pour ne pas faire un billet trop pessimiste, que la Flandre peut parfois réserver de bonnes surprises, comme des location d'appartements pour un prix équivalent à l'hôtel, avec tous le confort et la propreté, et de plus, un appartement vaste permettant de venir en famille.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×