pepinster

Arrière saison

Après un bel été contrairement aux deux années précédantes, nous pouvons bénéficier d'une arrière saison qui démarre sous de bons hospices, le soleil est au rendez-vous et les températures plus que clémentes. Un coup d'oeil dans le rétroviseur et l'on peut juger que chacun a pu trouver son compte pour décompresser cette année, bien sûr en mettant de côté les tracas du quotidien et le flot de mauvaises nouvelles véhiculées par l'actualité. Par exemple, il est souvent dit qu'en Belgique la pluie est au rendez vous de l'été, cette fois ce ne fût pas le cas, tout au moins durant la période de congé des trois premières semaines d'août. Les deux provinces visitées du sud du pays sont de bons souvenirs plein la tête, et une première pour celle qui mène aux frontières de l'Allemagne, la province de Liège. Cette région partiellement visitée car il manque la partie des Fagnes (Hautes) qui fera l'objet d'un autre saut sans doute l'an prochain - depuis Malmedy. Fraipont n'est pas un village connu, pourtant il se situe dans l'axe de Liège à Cologne, sa ligne de chemin de fer rénovée voit passer chaque jour le Thalys. Fraipont est la tranquilité, il y fait chaud l'été tout comme ces petits villages d'Ardennes, et les gens sont aimables. Plusieurs balades sont possibles depuis ce village, par le fameux GR 5 on peut aller facilement jusque Banneux, une petite ville qui attire les croyants avec un fort apport touristique, des boutiques et des hôtels. L'apparition de la Vièrge des pauvres dans les années 30 a donné lieu à des cultes, des rassemblements que l'église a reconnu. Le pape Jean-Paul II y est venu au début de son pontificat. Les balades dans la campagnes au détour des prés avec des chevaux paisibles donnent le ton de ce pays où les collines boisées de sapins  dominent le paysages. Une visite à Verviers où l'on ne s'attardera pas, une ville et rien d'autre, et puis un saut dans la ville germanique d'Eupen,  interessante à voir avant un saut à Aix qui n'est qu'à une petite dizaine de kilomètres. A Eupen on parle allemand bien sûr mais le français que je suis est bien accueilli et on me répond poliment sans sourciller dans un français impecable. Pepinster n'a pas beaoucoup d'interêt mais SPA à quelques lieux de là est plus interessante comme endroit, c'est une station thermale qui reste il est vrai figée dans un autre âge, l'âge d'or sans aucun doute du temps de la belle époque, alors il faut quitter le centre et prendre les sentiers qui longent le funiculaire et permet de faire une promenade de deux heures environs jusqu'à un petit lac entouré par les bois, et respirer pleinement, la nature est omniprésente. En province de Luxxembourg, qui fût aussi la destination de cet été, cette fois Bouillon ne fût pas le seul endroit, les Ardennes belges ou françaises sont d'un grand interêt touristique pour ceux qui aiment la sérénité. Et on n'est embêté par personne, il y a parmi tant d'autres des endroits à visiter comme Vresse-sur-Semois et Membre, de jolis villages, et Corbion qui mérite une halte pour son musée du tabac et avec l'idée que Verlaine un jour a arpenté une des ruelles en quête de la fée verte, peut être avec ses amis Ernest Delahaye ou Arthur Rimbaud. Enfin Bouillon égale à elle même, majestueuse de par son château massif qui domine la Semois. Un samedi d'août a eu lieu avant le feu d'atifice l'histoire raconté de la lutte du seigneur du château contre les soldats de Charles Quint, siège lourd et sans issu admirablement conté même s'il manque sans doute un effet de lumière plus dynamique sur les murs du château que l'on voit très bien de la ville. Et nous voici donc en septembre, il y a des festivités qui continuent mais le coeur est à la rentrée. Malgré tout, n'oubliez pas les journées du patrimoine et de la mobilité, et qui sait, encore quelques bonnes journées de soleil sur la côte flamande, par exemple à Knokke qui reste la plus jolie et la plus propre des villes principales côtières belge.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×