Elio di Rupo

Noël est à nos portes

La neige est présente depuis des jours et un froid glacial s'est installé dans le pays. Malgré un redoux sans doute provisoire, nous nous acheminons vers les fêtes de fin d'année. Cette année une petite escapade à Aachen (Aix la Chapelle) a permis de voir l'un des plus beaux marché de noël de la région. Bien entendu, il y a en Belgique des marchés réputés, comme celui de Liège, mais justement, Aix ne se trouve qu'à une soixantaine de kilomètres de Aachen, c'est facile de s'y rendre en voiture, pour l'après midi ou la journée. Dans la partie photos, vous découvrirez quelques photos de la ville et de son marché, mais aussi de celui du château de Mérode, à quelques encablures d'Aix sur la route de Cologne. Si vous ne connaissez pas, c'est une autre façon de voir noël avec le château qui est en refection et qui accueille les visiteurs pour des rendez vous gourmets, de bonnes pâtisseries et de boissons chaudes. Il y a aussi un petit spectacle, tout cela est indiqué dans le site web ajouté dans les liens et en page d'accueil. A noter que le fils du Prince de Mérode ou ses parents vous reçoivent, c'est un contexte particulier de noël qui peut-être vous donnera envie d'y faire un saut.

Entre les verres de vin chaud, le froid polaire, et les illuminations de noël, je voulais ajouter que c'est possible dès décembre de profiter comme chaque année du billet shopping de la SNCB pour se rendre un jour dans l'une des plus belles villes du royaume. Pour ma part le choix de la destination n'est pas arrêté, mais ce sera certainement en janvier, l'offre court jusqu'à la fin janvier de l'année 2011, une manière de clôturer les fêtes sans se ruiner.

Ce blog est aussi consacré à la situation de la Belgique, malheureusement, à près de six mois des élections nous n'avons toujours pas de gouvernement. Nous espérons que les vainqueurs Bart de Wever et Elio di Rupo sauront s'entendre pour que le pays fonctionne. La Belgique est rayonnante dans le monde, de par sa place privilégiée, abritant les institutions européennes. Dans la ville de Charlemagne à Aix la Chapelle retentit un appel palpable d'unité, Charlemagne en son temps a su construire un empire, et c'est sans doute plus aisé de garder l'unité dans un royaume, mais c'est le même combat. Le combat et celui de la raison et de la force dans un monde si instable et comme pour Charlemagne en son temps, il faut de fortes stuctures pour que naisse ou renaisse la prospérité. Espérons que cela sera possible dans un temps raisonnable. La Belgique en ordre de marche, elle en a bien besoin.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site