écologie

Le tourisme en Belgique

La Belgique traverse une période difficile, on ne peut oublier les catastrophes ferroviaires, d'autant que sur ce site est préconisé ce moyen de transport pour visiter le pays. L'état des infrastructures, la vétusté du matériel roulant dissuade quelque peu à voyager par le train, et on peut ajouter la suppression par la SNCB des forfaits types: journée à la mer, journée en Ardennes. La Belgique sera pourtant au cœur de l'actualité cette année, en présidant l'Europe au second semestre, et puis Mons devra se donner les moyens d'assurer son rôle de capitale de la culture en 2015. Mais sur le plan touristique, il faut regarder la réalité, le prix des hôtels ne baisse pas, et l'accès aux gîtes n'est pas attrayant, trop chers et chaque utilisation est comptée en supplément supplément en chauffage, en nettoyage obligatoire ! etc... et en électricité. De ce côté là, le pays voisin (France) est plus attractif, un gros effort reste à faire, c'est pourtant par exemple en Province de Luxembourg une belle opportunité de développement de la région, à côté de sa capacité hôtelière, qui elle, ne veut pas faire de prix ni s'adapter au pouvoir d'achat des vacanciers d'aujourd'hui. Il faut espérer que cela changera, la Belgique comme je l'ai souvent dit a des atouts, mais elle doit se développer en adaptant ses attraits touristiques au bien être de tous le monde, petits moyens et hauts standing. Les hôtels de Bruxelles par exemple on les trouve à tous les prix, certes, mais l'état de ces hôtels peut être pitoyable pour une capitale de cette importance, et décourage la venue de touristes car les prix ne correspondent pas à la qualité que l'on en attend, et il ne faut pas se fier aux étoiles, qui ne donnent aucune garantie.

Alors que le pays a un potentiel touristique, qui ne devrait pas se limiter à Bruxelles ou à Bruges, il faut bien dire que des efforts restent à faire pour faire connaître les autres jolies villes belges, par exemple Gand, que personne ne connait autant que Bruges, et qui mérite autant un passe d'une journée ou d'un week-end. Le développement sera source d'emplois, tout en préservant la qualité qui elle passe par le respect de l'environnement et de l'authenticité. Il ne suffit pas de faire de l'argent pour de l'argent, il faut que derrière les façades l'on trouve notre compte, afin que le visiteur ou le touriste en Belgique puisse revenir satisfait, et avec l'envie de revenir. Un peu de propreté dans les rues, une hygiène irréprochable dans les structures touristiques, hôtelière notamment, et des prix attractifs sans trompe l'œil, voilà un défi que la Belgique se doit de relever, pour se hisser parmi les destination touristiques qui n'attirent pas que les Hollandais voisins. La qualité est recherchée, partout, la Belgique n'en est pas exempt.

Pour ne pas finir sur une touche sombre, j'ajoute que individuellement, l'on peut trouver des établissement qui répondent très bien à ces critères, qu'ils soient encouragés et subventionné s'ils répondent bien à l'authenticité et au respect que tout touristes aujourd'hui recherche, car le prix seul n'est plus le seul critère, comme tout produit, la qualité et le prix sont recherchées, et le respect de l'environnement. Que la Belgique donne un coup d'accélérateur à ce secteur et l'emploi suivra, ce qui résoudra bien des problèmes.

Le printemps est là, après un hiver rigoureux, et les premiers rayons de soleils sorties de l'hiver, il reste encore un peu de temps pour que le pays soit prêt, c'est le travail des acteurs politiques, économiques.... que la Belgique soit de nouveau bien classée dans les pays où il fait bon vivre, et chacun à sa place peut y contribuer, cela ne concerne pas que le tourisme, la qualité de vie et l'authenticité est l'affaire de tous

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site